Air Caraibes (TX)
Compagnie

 

Air Caraibes en bref

Basée à Pointe-A-Pitre en Guadeloupe, Air Caraïbes a été fondée en 1998 et provient de la fusion d’Air Guadeloupe, Air Martinique, Air Saint-Barthélemy et Air Saint-Martin. Ayant pour objectif premier et principal de desservir les départements d’Outre-Mer, la compagnie a ensuite ouvert en 2003 des lignes reliant Paris Orly à Pointe-à-Pitre et Fort de France. Ensuite, en 2007, Air Caraïbes ouvre des nouvelles destinations telles que le Costa Rica ou le Panama. Aujourd’hui la compagnie dispose de 8 avions dans sa flotte et assure plus de cent vols chaque jours vers la France. Son association avec la SNCF lui a permis d’instaurer un service TGVAIR qui permet de relier l’aéroport d’Orly à 17 villes de province.

  • Aller + Retour
  • Aller Simple
  • Multi destinations
 
 
-+
-+
-+
calendar
calendar
Vol
Vols + Hôtels
Hôtels
Aller + Retour
Aller Simple
Multi destinations

actualités Air Caraibes

Air Caraïbes étend son offre à Saint Barthélemy

En octobre 2013, Air Caraïbes a annoncé un rapprochement avec la compagnie St Barth Commuter pour étendre son réseau vers Saint Barthélemy. La liaison depuis Orly s’arrêtera à Saint Martin puis se prolongera jusqu’à Saint Barthélemy en utilisant les avions de la deuxième compagnie. Cet accord offre aux clients d’Air Caraïbes un large éventail de destinations, moins de tracas pour réserver les billets grâce à une seule phase d’enregistrement et le bénéfice des meilleures offres de promotion de ces deux dernières.

Air Caraïbes voit sa rentabilité s’envoler

En mai 2013, Air Caraïbes a présenté le bilan annuel de 2012 et ses résultats rendraient jaloux plus d’un chef d’entreprise. Le nombre de passagers transportés est en hausse de 2%, le chiffre d’affaires augmente de 13% à 336 millions d’euros et le bénéfice net avoisine les 7 millions. Le président d’Air Caraïbes l’avoue lui-même : c’est une des meilleures années de l’entreprise. Cette rentabilité a été obtenue notamment grâce à une modernisation du parc aérien permettant de réduire les dépenses de fonctionnement.